L’urbanisation du Mont-aux-Malades : grands ensembles ou ville nouvelle ?

Jeudi 28 février, de 18h à 20h, à la maison de l’université, Loïc Vadelorge décrypte les phases de l’urbanisation de Mont-Saint-Aignan (entrée libre et gratuite).

 

L’urbanisation du plateau du Mont-aux-Malades dans les années 1960-1980 représente la rupture majeure de l’histoire de Mont-Saint-Aignan qui passe entre 1946 et 1975 de 6 000 à 20 000 habitants. Comment et pourquoi cette urbanisation accélérée s’est-elle produite ?
Répondre à cette question nécessite de revenir sur les grandes options de l’aménagement de l’agglomération rouennaise depuis la Seconde guerre mondiale et d’analyser la manière dont elles se sont traduites à l’échelle de la commune.
Ni ZUP, ni ville nouvelle, Mont-Saint-Aignan oscille entre un modèle tardif de grand ensemble, la tentation de devenir une ville universitaire et la préfiguration du modèle péri-urbain qui caractérisera le développement des plateaux nord de Rouen dans les années 1990-2000.

La conférence prend fin !
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen #histoire
Si vous voulez (re)voir ce jeudi du Bicentenaire, rendez-vous dans quelques jours sur le site dédié
https://t.co/y2SqWz9GzY

Plus que quelques places à la conférence de ce soir à la @MdU_Rouen ! Dépêchez-vous !
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen #histoire

Ce soir, pour les jeudis du Bicentenaire, c’est l’historien Olivier Feiertag et l’urbaniste Vincent Gonzalez qui analysent l’histoire croisée de l’université et Mont-Saint-Aignan
C’est gratuit, à 18h, et c’est à la @MdU_Rouen
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen

Les commémorations du Bicentenaire de Mont-Saint-Aignan continuent avec, hier, la plantation des arbres du Bicentenaire par les enfants de la ville : un geste pour les générations de Mont-Saint-Aignanais à venir 🌳
#MontSaintAignan #Rouen #histoire
https://t.co/r4kQb5FGyt

Des arbres ont été plantés pour le bicentenaire de Mont-Saint-Aignan (@bicentenaireMSA) : https://t.co/4sI6Ljg7n9