[Quiz] Quel connaisseur de Mont-Saint-Aignan êtes-vous ?

Vous étiez présent à la conférence des jeudis du Bicentenaire du 20 février avec Jean-Pierre Chaline ?
Ou vous avez écouté attentivement la vidéo en ligne ?
On va vérifier ça avec le quiz pour savoir quel connaisseur de Mont-Saint-Aignan vous êtes !

 

Pourquoi les communes du Mont-aux-Malades et de Saint-Aignan fusionnent-elles en 1819 ?

Correct! Eh non!

La querelle porte essentiellement sur la répartition des terrains communaux et de leur répartition entre le Mont-aux-Malades et Saint-Aignan. Le Mont-aux-Malades souhaite en effet louer ces terrains – dont l’usage est accordé aux pauvres selon la coutume –, mais Saint-Aignan s’y oppose. La limite de ces terres communales n’étant pas clairement définie, le préfet propose dès 1812 de régler le problème en fusionnant purement et simplement les deux communes. Rejetée par Saint-Aignan, elle sera finalement prononcée d’autorité le 20 janvier 1819 par le roi.

L’historien Jean-Pierre Chaline estime que ce sont trois entités qui ont en réalité fusionné en 1819 :

Correct! Eh non!

Le Mont-aux-Malades, Saint-Aignan et le chemin des Cottes forment en effet trois petits centres de développement, à l’origine du polycentrisme caractéristique de Mont-Saint-Aignan.

Pierre Jules Piquerel, le promoteur du quartier Saint-André, nomme les rues de son projet immobilier en s’inspirant...

Correct! Eh non!

Pierre Jules Piquerel lance en effet son projet en juillet 1860 sous le Second Empire. Pour complaire aux autorités et célébrer les victoires françaises, il baptise les rues en s’inspirant de la guerre de Crimée, avec les rue de l’Alma, Sébastopol, Inkermann, et, finalement, rue de la Paix.

En 1896, la Ville de Rouen émet le projet d’annexer le quartier Saint-André. Les habitants refusent car...

Correct! Eh non!

L’octroi est une taxe qui frappe les denrées entrant dans une ville et fonctionne donc comme une TVA locale. Si Mont-Saint-Aignan l’a abolie très tôt sur son territoire, Rouen maintient cet impôt jusqu’en 1927. Les habitants de Saint-André y échappent donc en demeurant montsaintaignanais !

En quelle année a été construite l’église du quartier Saint-André ?

Correct! Eh non!

La première pierre est posée le 21 juillet 1895 et bénie par l’archevêque de Rouen. Rendue nécessaire par le développement du quartier Saint-André, elle est placée sous le vocable de Saint-André, et, érigée en église paroissiale en 1922, donne son nom de baptême au quartier.

Qui est enterré au pied de l’église Saint-André ?

Correct! Eh non!

C’est l’abbé Victor Morin, qui avait offert le terrain sur lequel est bâtie cette église. Après avoir œuvré toute sa vie à la construction de cette église, il a souhaité être inhumé au pied du mur sud.

Qui était Édouard Fortier, qui a donné son nom à la rue qu’il habitait ?

Correct! Eh non!

Édouard Fortier, né le 18 août 1836 à Saint-André-sur-Cailly, est sénateur de Seine-Maritime de 1898 à 1915. Son activité parlementaire concerne essentiellement les sujets agricoles et les questions commerciales. Habitant du chemin des Cottes, il meurt le 12 août 1915. Une partie du chemin de Cottes est alors rebaptisé rue Édouard-Fortier.

Autre nom connu de Saint-André, qui était Marcellin Berthelot, à qui l’école du quartier rend hommage ?

Correct! Eh non!

Inaugurée le 3 octobre 1909, l’école du quartier Saint-André a été nommée groupe scolaire Marcellin Berthelot. Né en 1827 et mort en 1907, Marcellin Berthelot est un chimiste, biologiste, épistémologue. Il devient sénateur puis ministre des Affaires étrangères et ministre de l'Instruction publique. Il incarne toutes les valeurs du républicanisme et de la laïcité militante : savant panthéonisé, républicain, rationaliste, anticlérical, patriote et progressiste...

Avant la construction de l’école Berthelot, quelle école les enfants du quartier Saint-André fréquentaient-ils ?

Correct! Eh non!

Faute d’école dans le quartier Saint-André, les enfants fréquentent des écoles privées et, pour certains d’entre eux, les écoles André Pottier et Jeanne Hachette dans la commune de Rouen. La lutte contre les congrégations et les écoles libres mène, au début du XXe siècle, à une augmentation notable des dérogations dans les écoles publique pour les enfants du quartier. Alors que la Ville de Rouen entend refuser les enfants du quartier Saint-André, les parents se mobilisent et obtiennent de la mairie de Mont-Saint-Aignan qu’elle construise une nouvelle école. Ce sera le groupe scolaire Berthelot !

L’architecture de Saint-André est caractérisée par l’utilisation...

Correct! Eh non!

En raison de la présence d’un sol argileux, de nombreuses briqueteries apparaissent sur les plateaux au XIXe siècle. C’est notamment le cas à Mont-Saint-Aignan, dont c’est la principale industrie. De couleur rouge foncé, ces briques constituent la matière de base pour la construction de la plupart des maisons du quartier Saint-André. Afin d’agrémenter les façades, on ajoute du silex, qui permet de décorer les maisons de formes géométriques.

Conférence de Jean-Pierre Chaline sur le quartier Saint-André : le quiz !
Vous êtes au niveau : cancre
Vous avez vraiment regardé la conférence du premier jeudi du Bicentenaire avec Jean-Pierre ? On a du mal à y croire... Visionnez attentivement son intervention et revenez répondre au quiz après ! Partagez votre score sur les réseaux sociaux et comparez vos connaissances avec vos amis !
Vous êtes au niveau : débutant
Vous avez écouté la conférence de Jean-Pierre Chaline d'une oreille distraite. Vous avez des notions de base de l'histoire de Mont-Saint-Aignan : nous vous encourageons à vous perfectionner en écoutant de nouveau la conférence, peut-être en prenant quelques notes ! Partagez votre score sur les réseaux sociaux et comparez vos connaissances avec vos amis !
Vous êtes au niveau : connaisseur de Mont-Saint-Aignan
Vous connaissez la commune et maîtrisez les principaux événements de l'histoire de Mont-Saint-Aignan, bravo ! Vous pouvez continuer à vous perfectionner en suivant les jeudis du Bicentenaire ! Partagez votre score sur les réseaux sociaux et comparez vos connaissances avec vos amis !
Vous êtes au niveau : grand connaisseur de Mont-Saint-Aignan
L'histoire de Mont-Saint-Aignan n'a presque aucun secret pour vous ! Bravo !!! Passionné par votre commune, vous apprécierez forcément de (re)voir les conférences du Bicentenaire ! Partagez votre score sur les réseaux sociaux et comparez vos connaissances avec vos amis !

La conférence prend fin !
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen #histoire
Si vous voulez (re)voir ce jeudi du Bicentenaire, rendez-vous dans quelques jours sur le site dédié
https://t.co/y2SqWz9GzY

Plus que quelques places à la conférence de ce soir à la @MdU_Rouen ! Dépêchez-vous !
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen #histoire

Ce soir, pour les jeudis du Bicentenaire, c’est l’historien Olivier Feiertag et l’urbaniste Vincent Gonzalez qui analysent l’histoire croisée de l’université et Mont-Saint-Aignan
C’est gratuit, à 18h, et c’est à la @MdU_Rouen
#msabicentenaire #MontSaintAignan #université #Rouen

Les commémorations du Bicentenaire de Mont-Saint-Aignan continuent avec, hier, la plantation des arbres du Bicentenaire par les enfants de la ville : un geste pour les générations de Mont-Saint-Aignanais à venir 🌳
#MontSaintAignan #Rouen #histoire
https://t.co/r4kQb5FGyt

Des arbres ont été plantés pour le bicentenaire de Mont-Saint-Aignan (@bicentenaireMSA) : https://t.co/4sI6Ljg7n9